Giovanni Cascone – 9/11/2014 – 23/11/2014

2014-10-28 Giovanni Cascone

ORANGE – HAIKU
 
Les oranges finissent leur voyage dans leurs papiers de soie. Avec les oranges, l’hiver finit et le printemps apparaît. Dans leur couleur, dans leur parfum et dans leur goût il se trouve un avant-gout de printemps.
Fruit d’hiver qui annonce le printemps.

C’est le printemps dans les vers de Giovanni Cascone qui fait contre-chant au voyage des illustrations caractéristiques des papiers d’orange.
Cette fois le jeu de l’artiste – déjà connu pour les Haiku-Bags – se développe autour des figurines dessinées de sa collection de papiers d’orange

Encore un emballage, comme dans les Haïku-Bags, mais un emballage peu banal d’où les oranges sortent à la fin de leur voyage.
Sur les cartons de Cascone, les figurines sortent de leurs papiers et dansent railleusement ; elles, qui dans le graphique original ont été créés pour faire sérieusement la publicité des fruits et de leur producteurs.

Un jeu simple et raffiné,  accompagné de la nouvelle récolte des haïkus du printemps.


 

SINAASAPPEL – HAIKU

In hun kleedje van vloeipapier bereiken sinaasappels ons na hun lange reis. Met de komst  van sinaasappels eindigt de winter en verschijnt de lente. Dankzij z’n kleurigheid, geur en smaak herkennen we dit fruit als een voorproefje van de lente.

Wintervrucht als voorbode van het voorjaar.

‘t Is de lente van Giovanni Cascones verzen die de tegenmelodie, het contrapunt zingt bij de lange tocht van de wélbekende plaatjes op het vloeipapieren kleedje van sinaasappels.

Ditmaal speelt de kunstenaar – al bekend van z’n Haiku-Bags – met de figuurtjes uit z’n verzameling velletjes vloeipapier die sinaasappels aankleedt.

In Gascones œuvre maken de figuurtjes zich los van het vloeipapier en en wervelen rond in een zotte dans. En dat, terwijl ze in feite dienden als reclame voor het oranje fruit en z’n producenten.

Een simpel en toch geraffineerd spel, vergezeld van de nieuwe oogst lente-haiku.