Hélène Mercier-Balaz et François Tardy 07/06/2014 – 28/06/2014

 Hélène  Mercier-Balaz.
François Tardy.
Peinture matieriste sur bois, sur toile et sur papier 
Le temps passe et laisse derrière lui ses empreintes. Elles se superposent, s’effacent, se rencontrent, s’épousent, s’accumulent, se séparent, se retrouvent, elles mutent et peu à peu elles nous dévoilent leur histoire. J’étale, je lave, je gratte, je ponce, je superpose les couches de peinture, je contrarie les matières et les couleurs. Ma peinture n’obéit qu’à mes propres sensations et à mon esprit vagabond. Elle se veut une proposition de voyage sans limite, ouverte à une infinité de suggestions. François Tardy est né le 20 mai 1958 à Lyon. Très tôt passionné par une certaine idée de la création, il opte pour la maçonnerie avec l’idée d’utiliser ce métier de constructeur comme support de la création. A la maçonnerie traditionnelle, il ajoute,  peu à peu, une dimension singulière au travail des surfaces qui le fait reconnaître comme créateur de fresques murales à chaque fois différentes et intégrées dans un ensemble intérieur.A partir des années 90, il  se rend à l’évidence que les supports de son expression souffrent d’un manque de mobilité et de légèreté. Et c’est alors le glissement progressif vers un travail en tous points comparable mais avec des supports limités, déplaçables, exposables. La fascination de la surface demeure et devient alors création. Il poursuit dans l’utilisation de matériaux traditionnels (sables, bitumes, colles, cires, pigments) mais pour les détourner de leur usage initial, sachant que la matière, peu à peu, ne devient que prétexte à la création. Ce sont les effets proposés par la matière qui, seuls, doivent entrer dans la composition. SAVOIR PLUS